Au-delà de l'Arc-en-ciel


Le tohu-bohu ...


« La terre était déserte et vide. »

(Genèse 1.2 ~ Traduction Œcuménique de la Bible)

Un tohu-bohu ...

En français courant, le "tohu-bohu" est un état de désordre.

Comment restituer l'expression hébraïque "tohou-wa-bohou" qui nous décrit l'état primitif de la terre ?

La traduction Segond comme la version Semeur nous disent : "informe et vide".

Pour la Bible de Jérusalem, c'est : "vide et vague".

La Bible d'Alexandrie (traduction de la Septante) traduit par : "invisible et inorganisée".

"Invisible" parce qu'inhabitée ... invisible à l'homme qui n'a pas encore été créé.

Rachi, rabbin français qui a vécu au XIè siècle, commentait ce passage en imaginant ce qu'un homme aurait pu ressentir face à ce spectacle :

"Tohou signifie étonnement, stupéfaction, l’homme étant frappé d’étonnement et de stupeur en présence du bohou. (...) Bohou signifie vide et solitude."

Esaïe 45.18 nous aide à mieux comprendre la signification de "tohou" :

« Dieu, qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte (tohou), qui l'a formée pour qu'elle fût habitée. »

La notion de désert reflète bien le sens initial du terme hébreu "tohou".

Mais Dieu n'a pas créé la terre pour qu'elle reste inhabitée.

Nous en sommes la preuve !

Ce désert, initialement impropre à la vie, est en apparence un chaos primordial que Dieu allait organiser.

Cette conception de la création révélée dans la Bible peut être confrontée aux conceptions des sciences modernes ...

Ce parallèle peut être conçu dans deux espaces différents (voir en page 14 le commentaire sur Les cieux et la terre), correspondant à deux niveaux de lecture : notre terre ... ou l'univers.

1° Au niveau terrestre, les scientifiques décrivent la formation de notre planète comme suit.

La planète se serait différenciée, sous l'effet de la chaleur de l'accrétion : le coeur fond, un noyau liquide se forme, le manteau se réchauffe et perd ses gaz qui forment une atmosphère primitive.

La surface de la Terre était probablement une mer de magma.

Tout à fait inhabitable !

2° Si l'on se place à un autre niveau, celui de la formation de l'univers, nous trouvons la description suivante.

"Au commencement" l’univers aurait été très petit et intensément chaud. L’univers primordial était une "soupe de particules et de rayonnement".

Cette soupe issue d'un "big-bang" imaginé par les scientifiques est encore plus inhospitalière que notre terre lors de sa genèse.

Les descriptions et études modernes sur ces sujets ne manquent pas.

La Bible résume tout ceci en une expression : le tohu-bohu.


LA GENESE : BERESHIT

Bible d'Alexandrie : 1.1 à 2.3
Au commencement, Dieu fit le ciel et la terre. Or la terre était invisible et inorganisée et l'obscurité était au-dessus de l'abîme et le souffle de Dieu était porté au-dessus de l'eau. Et Dieu dit : "Qu'il y ait de la lumière." Et il y eut de la lumière. Dieu vit que la lumière était bonne. Et Dieu fit une séparation entre la lumière et l'obscurité. Et Dieu appela la lumière "jour" et l'obscurité, il l'appela "nuit". Et il y eut un soir et il y eut un matin, un jour.

Et Dieu dit : "Qu’il y ait un firmament au milieu de l'eau et qu’il soit une séparation entre eau et eau." Et il en fut ainsi. Et Dieu fit le firmament et Dieu fit une séparation entre l'eau qui était au-dessous du firmament et entre l'eau qui était au-dessus du firmament. Et Dieu appela le firmament "ciel". Et Dieu vit que c'était bon. Il y eut un soir et il y eut un matin, deuxième jour.

Et Dieu dit : "Que l'eau au-dessous du ciel se rassemble en un rassemblement unique et que la terre sèche soit vue." Et il en fut ainsi. Et l'eau au-dessous du ciel se rassembla en leurs rassemblements et la terre sèche fut vue. Et Dieu appela la terre sèche "terre" et les masses des eaux, il les appela "mers". Et Dieu vit que c'était bon. Et Dieu dit : "Que la terre fasse pousser une pâture d'herbe, semant de la semence selon son espèce et selon sa ressemblance et des arbres fruitiers faisant du fruit dont la semence soit en eux selon leur espèce sur la terre." Et il en fut ainsi. Et la terre produisit une pâture d'herbe, semant de la semence selon son espèce et selon sa ressemblance et des arbres fruitiers faisant du fruit dont la semence soit en eux selon leur espèce sur la terre. Et Dieu vit que c'était bon. Et il y eut un soir et il y eut un matin, troisième jour.

Et Dieu dit : "Qu’il y ait des luminaires dans le firmament du ciel pour l'illumination de la terre pour faire une séparation entre le jour et entre la nuit, et qu'ils demeurent à titre de signes et pour les temps et pour les jours et pour les années ; et qu’ils demeurent pour l'illumination dans le firmament du ciel afin de luire sur la terre." Et il en fut ainsi. Et Dieu fit les deux grands luminaires, le grand luminaire pour le commandement du jour et le petit luminaire pour le commandement de la nuit, et les étoiles. Et Dieu les plaça dans le firmament du ciel afin de luire sur la terre et de commander au jour et à la nuit et de faire une séparation entre la lumière et entre l'obscurité. Et Dieu vit que c'était bon. Et il y eut un soir et il y eut un matin, quatrième jour.

Et Dieu dit : "Que les eaux fassent sortir celles des âmes vivantes qui sont des reptiles, et des volatiles volant sur la terre sous le firmament du ciel." Et il en fut ainsi. Et Dieu fit les grands cétacés et toute âme d'animaux reptiles que firent sortir les eaux selon leurs espèces et tout volatile ailé selon son espèce. Et Dieu vit qu'ils étaient bons. Et Dieu les bénit en disant : "Croissez et multipliez-vous et remplissez les eaux dans les mers et que les volatiles se multiplient sur la terre." Et il y eut un soir et il y eut un matin, cinquième jour.

Et Dieu dit : "Que la terre fasse sortir l'âme vivante selon son espèce, quadrupèdes et reptiles et bêtes sauvages de la terre, selon leur espèce." Et il en fut ainsi. Et Dieu fit les bêtes sauvages de la terre selon leur espèce et les bestiaux selon leur espèce et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit qu'ils étaient bons.

Et Dieu dit : "Faisons un homme selon notre image et selon notre ressemblance et qu’ils commandent aux poissons de la mer et aux volatiles du ciel et aux bestiaux et à toute la terre et à tous les reptiles rampant sur la terre." Et Dieu fit l’homme, selon l’image de Dieu il le fit, mâle et femelle il les fit. Et Dieu les bénit en ces termes : "Croissez et multipliez-vous et remplissez la terre et dominez-la et commandez aux poissons de la mer et aux volatiles du ciel et à tous les bestiaux et à toute la terre et à tous les reptiles rampant sur la terre."

Et Dieu dit : "Voici, je vous ai donné toute herbe ensemençante, semant semence, qui est au-dessus de toute la terre, et tout arbre qui a en lui un fruit de semence ensemençante : ce sera pour votre nourriture, et pour toutes les bêtes sauvages de la terre et tous les volatiles du ciel et tout reptile rampant sur la terre qui a en lui une âme de vie, aussi toute herbe verte pour nourriture." Et il en fut ainsi. Et Dieu vit toutes les bonnes choses qu’il avait faites et voilà, elles étaient très bonnes. Et il y eut un soir et il y eut un matin, sixième jour.

Et le ciel et la terre et toute leur ordonnace furent achevés. Et Dieu acheva au sixième jour ses œuvres, qu'il avait faites, et il se reposa le septième jour de toutes ses oeuvres, qu'il avait faites. Et Dieu bénit le septième jour et le consacra, parce qu'en ce jour il s'était reposé de toutes ses oeuvres, celles que Dieu avait commencé de faire.


< < < Retour au sommaire < < < PAGE 15 > > > Page 16 : Ténèbre et abîme > > >