Au-delà de l'Arc-en-ciel


Le livret de famille


« Voici le livret de famille d'Adam.

Le jour où Dieu créa l'homme, il le fit à la ressemblance de Dieu,

mâle et femelle il les créa ... »

(Genèse 5.1-2 ~ Traduction Oecuménique de la Bible)

La Création de l'Homme : à l'image de Dieu ?


Adam est parfois appelé "le père de l'humanité".

Mais le livret de famille, en Genèse 5, nous rappelle que le Père, c'est Dieu !

L'homme (Adam) est créé à son image, à sa ressemblance, et cette formule est également employée pour Seth, le troisième fils d'Adam après Caïn et Abel :

« Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth. » (Genèse 5.3 ~ Version Segond)

Par la suite, cette référence à l'image paternelle n'est plus reproduite mais la lignée de Seth est bien désignée pour transmettre le code génétique de l'image primordiale, ce qui n'est pas le cas de la lignée de Caïn présentée en Genèse 4 comme une succession de décadence.

Le chapitre 5 de la Genèse nous rappelle aussi que le couple hétérosexuel "mâle et femelle" constitue la norme de référence seule capable de transmettre la vie par la procréation.

C'est ainsi que l'homme et la femme, par leur capacité à procréer, sont ensemble à l'image du Père Créateur.

La procréation est en quelque sorte une délégation de fonction consentie par Dieu à l'humanité.

Nous avons la faculté de créer des êtres vivants dotés de la conscience !

Ceci nous permet d'être inscrits dans le livret de famille des fils de Dieu par Adam, Seth ... dans une succession généalogique énumérée en sens inverse dans l'Evangile selon Luc :

« ... fils d’Enos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu. » (Luc 3.38 ~ Version Segond)

« Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » (Matthieu 5.9 ~ Version Segond)

Dans le Sermon sur la Montagne, Jésus promet aux pacificateurs d'être des fils de Dieu : Il les inscrit dans le livret de famille, dans le livre de la vie éternelle.

Caïn, meurtrier d'Abel, initiateur de la première guerre entre humains, ne pouvait, ni sa descendance, être des fils de Dieu dans le sens où nous l'entendons ici.

Car cette expression de "fils de Dieu" est employée par ailleurs dans un autre sens lorsqu'elle évoque des créatures non humaines.

Il peut en effet s'agir des anges conçus par le Créateur préalablement à la formation des hommes. Les anges peuvent former autour de Dieu une assemblée, hypothèse fondée sur le Livre de Job :

« Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Eternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. » (Job 1.6 & 2.1 ~ Version Segond)

A cette époque, Satan, le fils maudit, siégeait encore dans l'assemblée des anges. Son comportement évoque, toutes proportions gardées, un Conseil Municipal au sein duquel une opposition malveillante passerait son temps à tout dénigrer.

Cette fonction lui vaut le qualificatif de Satan, mot hébreu qui signifie "accusateur".

Préalablement, nous trouvons d'autres "fils de Dieu" qui se rattachent également au monde des anges pervertis.

« Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. » (Genèse 6.1-2 ~ Version Segond)

Ce croisement entre créatures célestes et créatures terrestres n'est pas sans rappeler les pratiques évoquées dans différentes mythologies où l'on voit des divinités s'accoupler avec des humains.

Combien sont inscrits dans le livret de famille des fils de Dieu ?

On estime à plus de 80 milliards le nombre d'êtres humains ayant vu le jour (Pierre Chaunu : "3 millions d'années, 80 milliards de destins").

Combien ont été appelés à se repentir pour devenir de véritables "fils de Dieu" ?

Combien ont répondu à cet appel en signant leur nom sur une page du livret de la famille éternelle ?


LA GENESE : La création

Traduction œcuménique de la Bible : 5.1 à 5.32
Voici le livret de famille d'Adam.

Le jour où Dieu créa l'homme, il le fit à la ressemblance de Dieu, mâle et femelle il les créa, il les bénit et les appela du nom d'homme au jour de leur création.

Adam vécut cent trente ans ; à sa ressemblance et selon son image, il engendra un fils qu'il appela du nom de Seth. Après qu'Adam eut engendré Seth, ses jours durèrent huit cents ans et il engendra des fils et des filles. Adam vécut en tout neuf cent trente ans et mourut.

Seth vécut cent cinq ans et engendra Enosh. Après avoir engendré Enosh, Seth vécut huit cent sept ans et engendra des fils et des filles. Seth vécut en tout neuf cent douze ans et mourut.

Enosh vécut quatre-vingt-dix ans et engendra Qénân. Après avoir engendré Qénân, Enosh vécut huit cent quinze ans et engendra des fils et des filles. Enosh vécut en tout neuf cent cinq ans et mourut.

Qénân vécut vécut soixante-dix ans et engendra Mahalalel. Après avoir engendré Mahalalel, Qénân vécut huit cent quarante ans et engendra des fils et des filles. Qénân vécut en tout neuf cent dix ans et mourut.

Mahalalel vécut soixante-cinq ans et engendra Yéred. Après avoir engendré Yéred, Mahalalel vécut huit cent trente ans et engendra des fils et des filles. Mahalalel vécut en tout huit cent quatre-vingt-quinze ans et mourut.

Yéred vécut cent soixante-deux ans et engendra Hénok. Après avoir engendré Hénok, Yéred vécut huit cents ans et engendra des fils et des filles. Yéred vécut en tout neuf cent soixante-deux ans et mourut.

Hénok vécut soixante-cinq ans et engendra Metoushèlah. Après avoir engendré Metoushèlah, Hénok suivit les voies de Dieu pendant trois cents ans et engendra des fils et des filles. Hénok vécut en tout trois cent soixante-cinq ans. Ayant suivi les voies de Dieu, il disparut car Dieu l'avait enlevé.

Metoushèlah vécut cent quatre-vingt-sept ans et engendra Lamek. Après avoir engendré Lamek, Metoushèlah vécut sept cent quatre-vingt deux ans et engendra des fils et des filles. Metoushèlah vécut en tout neuf cent soixante-neuf ans et mourut.

Lamek vécut cent quatre-vingt-deux ans et engendra un fils. Il l'appela du nom de Noé en disant : « Celui-ci nous réconfortera de nos labeurs et de la peine qu'impose à nos mains un sol maudit par le Seigneur. »

Après avoir engendré Noé, Lamek vécut cinq cent quatre-vingt-quinze ans et engendra des fils et des filles. Lamek vécut en tout sept cent soixante-dix sept ans et mourut.

Noé était âgé de cinq cents ans quand il engendra Sem, Cham et Japhet ...


< < < Retour au sommaire < < < PAGE 53 > > > Page 54 : La longévité des patriarches > > >