Au-delà de l'Arc-en-ciel


Dieu regretta d'avoir créé l'homme


« L'Éternel regretta d'avoir créé l'homme sur la terre. »

(Genèse 6.6 ~ Traduction du Rabbinat)

L'espérance de vie ...


Dieu a regretté d'avoir créé l'homme ... plusieurs traductions écrivent :

"Dieu se repentit".

Quelle peut-être la nature du "repentir" divin ?

Nous trouvons les définitions suivantes à la notion de "repentir" :

- Manifester un regret sincère de ses péchés, de sa faute, accompagné de l'intention de réparer,

- Subir avec amertume les conséquences fâcheuses d'une action, d'un comportement.

La première approche cadre tout à fait au repentir conçu d'un point de vue biblique pour l'homme confronté à ses péchés.

Elle ne peut-être acceptable pour Dieu. Quel serait son péché ?

Par contre, la seconde définition s'apparente à la notion de regret qui ne présuppose pas l'existence d'un péché.

C'est pourquoi il semble mieux adapté de traduire ce verset par "Dieu regretta" plutôt que par "Dieu se repentit".

Le rabbin Rachi adjoint notamment ce commentaire :

"Le midrach rend wayinna‘hem (« se ravisa ») par : « se consola ». Dieu se consola de ce qu’au moins Il avait créé l’homme sur la terre. Car s’Il l’avait créé au ciel, il aurait entraîné dans sa rébellion les mondes supérieurs.

Approche intéressante qui nous indique :

- que le verbe hébreu peut au moins se traduire de quatre façons différentes (se repentir - regretter - se raviser - se consoler),

- que l'interprétation qui en découle peut totalement dériver selon la traduction retenue.

Oui, la Bible est bien une porte ouverte à la réflexion et non un texte hermétique.

D'aucuns en profitent pour tout remettre en cause, et notamment l'omniscience de Dieu.

Car si Dieu est omniscient, comme se plaisent à l'affirmer la plupart des croyants, ne pouvait-il donc prévoir que l'humanité allait sombrer dans le péché ?

Effectivement ... Il le pouvait ... mais le voulait-Il ?

Le Dieu omniscient (Il sait tout), omnipotent (Il peut tout) et omniprésent (Il est partout) n'a-t-il pas aussi la faculté de limiter :

- Son omniscience (en ne sachant que ce qu'Il veut ou a besoin de savoir) ?

- Son omnipotence (en n'affirmant Sa toute puissance que là et où Il le juge nécessaire) ?

- Son omniprésence (en ne se manifestant que quand Il le veut) ?

Au vu des évènements quotidiens qui agrémentent l'actualité, il est clair que Dieu n'intervient pas partout ... même s'Il le peut.

Il n'est nullement responsable de cette méchanceté qui domine l'humanité et qui conduisit au Déluge.

Si tout était prévu, ou écrit d'avance, ne serions nous pas prisonniers d'un système absurde où règnerait un déterminisme absolu ?

Que deviendrait en ce cas la notion de "libre arbitre" chère aux croyants qui leur permet d'affirmer que l'homme est partiellement maître de sa destinée.

Quel serait notre espace de liberté, notre marge de manœuvre si Dieu n'avait pas choisi de se retirer partiellement du monde pour le placer sous notre responsabilité ?

« Croissez et multipliez ! Remplissez la terre et soumettez-la ! Commandez aux poissons de la mer, aux oiseaux du ciel, à tous les animaux qui se meuvent sur la terre ! » (Genèse 1.28)

Oui, Dieu a un pouvoir sans limites.

Mais lorque l'Intelligence est au pouvoir, elle sait se mettre en retrait pour faire confiance à ses délégués ... quitte à le regretter !


Traduction du Rabbinat : 6.1 à 6.22

Parashat Bereshit

Or, quand les hommes eurent commencé à se multiplier sur la terre, et que des filles leur naquirent, les fils de la race divine trouvèrent que les filles de l'homme étaient belles, et ils choisirent pour femmes toutes celles qui leur convinrent.

L'Éternel dit : "Mon esprit n'animera plus les hommes pendant une longue durée, car lui aussi devient chair. Leurs jours seront réduits à cent vingt ans."

Les Nefilim parurent sur la terre à cette époque et aussi depuis, lorsque les hommes de Dieu se mêlaient aux filles de l'homme et qu'elles leur donnaient des enfants. Ce furent ces forts d'autrefois, ces hommes si renommés.

L'Éternel vit que les méfaits de l'homme se multipliaient sur la terre, et que le produit des pensées de son cœur était uniquement, constamment mauvais et l'Éternel regretta d'avoir créé l'homme sur la terre, et il s'affligea en lui-même.

Et l'Éternel dit : "J'effacerai l'homme que j'ai créé de dessus la face de la terre ; depuis l'homme jusqu'à la brute, jusqu'à l'insecte, jusqu'à l'oiseau du ciel, car je regrette de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel.

Parashat Noa'h

Ceci est l'histoire de Noé. Noé fut un homme juste, irréprochable, entre ses contemporains ; il se conduisit selon Dieu. Noé engendra trois fils : Sem, Cham et Japhet.

Or, la terre s'était corrompue devant Dieu, et elle s'était remplie d'iniquité. Dieu considéra que la terre était corrompue, toute créature ayant perverti sa voie sur la terre.

Et Dieu dit à Noé : "Le terme de toutes les créatures est arrivé à mes yeux, parce que la terre, à cause d'elles, est remplie d'iniquité ; et je vais les détruire avec la terre.

Fais-toi une arche de bois de gôfèr ; tu distribueras cette arche en cellules, et tu l'enduiras, en dedans et en dehors, de poix. Et voici comment tu la feras : trois cents coudées seront la longueur de l'arche ; cinquante coudées sa largeur, et trente coudées sa hauteur. Tu donneras du jour à l'arche, que tu réduiras, vers le haut, à la largeur d'une coudée ; tu placeras la porte de l'arche sur le côté. Tu la composeras d'une charpente inférieure, d'une seconde et d'une troisième.

Et moi, je vais amener sur la terre le Déluge - les eaux - pour détruire toute chair animée d'un souffle de vie sous les cieux ; tout ce qui habite la terre périra. J'établirai mon pacte avec toi : tu entreras dans l'arche, toi et tes fils, et ta femme et les femmes de tes fils avec toi.

Et de tous les êtres vivants, de chaque espèce, tu en recueilleras deux dans l'arche pour les conserver avec toi : ce sera un mâle et une femelle.

Des oiseaux selon leur espèce ; des quadrupèdes selon leur espèce ; de tout ce qui rampe sur la terre, selon son espèce, qu'un couple vienne auprès de toi pour conserver la vie. Munis-toi aussi de toutes provisions comestibles, et mets-les en réserve : pour toi et pour eux, cela servira de nourriture.

Noé obéit, tout ce que Dieu lui avait prescrit, il l'exécuta ponctuellement.


< < < Retour au sommaire < < < PAGE 62 > > > Page 63 : Parashat Noa'h > > >